[Modizy] Au Bonheur des Dames, version 2013 !-Partie 2

start-up academy aide les start-ups à trouver des fonds

Nous retrouvons Benoit qui nous révèle comment notamment créer une communauté !…si vous avez ratez la première partie, c’est par ici !

1/ Quelle est votre stratégie digitale pour rapidement faire parler de vous et avoir du succès ?!

Comme je l’ai évoqué précédemment, nous avons pris le parti, l’année dernière, lors de l’ouverture du site en béta, d’y associer des bloggeuses de mode. On a choisi de les impliquer en amont de la réalisation du site pour avoir un feedback féminin car on est… 3 hommes !

On a cherché avec les bloggeuses à créer une expérience ludique et  amusante pour les femmes. Ces bloggeuses de mode ont été nos relais de communication gratuits, et ont bien évidemment participé à la viralisation du service Modizy via leur propre blog.

Autre point de notre stratégie digitale : la participation aux concours de start-ups !

start-up academy aide les start-ups à trouver des fonds
Start-up Academy, 6 éditions déjà !

On a gagné 3 concours :

  • YesIbank,
  • Start-up Academy (Prix du public gagné)
  • et le concours Cré-acc (Catégorie entreprise de – 6 mois) organisé par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris.

Les retombées presse de ces concours nous ont permis d’avoir plus de 70 des articles aussi bien dans des magazines techweb (Frenchweb.fr), Journal duNet, E-commerce Mag,…ou des média plus féminins comme Madame Figaro, Public ou encore Fashion Mag. Tous ces articles nous ont permis de créer une crédibilité et une visibilité autour de Modizy.

pub modizy
jolie pub Modizy !

Notre budget étant plutôt faible puisqu’en phase de démarrage, nous avons choisi de nous concentrer sur 2 leviers marketing. Nous n’avions pas envie de nous disperser. Nous avons choisi de faire de nombreuses pubs sur Facebook et en  Display en RTB (Real Time Bidding).  Cela nous a permis de contrôler nos budgets et d’acquérir un trafic conséquent à faible coût.

L’autre levier est  le Community Management, que nous avons largement travaillé également. Nous avons posté des articles sur FB, animé notre fan page, posté sur notre compte Twitter. Nous étions aussi présent sur « Hello coton »- 1er réseau social de bloggeuses de mode.

2/ Est-ce difficile de monter une communauté dans l’e-shopping ? 

Oui c’est plutôt difficile dans le sens où il y a déjà pas mal d’acteurs en place, pléthore de communautés, de bons plans, et de sites éditoriaux. On a créé une offre différenciante, il n’y a que ça qui marche !

Notre principe est de dire que chaque utilisatrice va bénéficier d’une offre personnalisée, d’un flux de shopping personnalisé, disponible directement sur le site. Autre facteur de différenciation : proposer des marques tendances ! La sortie de notre place de marché au mois de juillet 2013 va nous permettre également de monter en gamme.

tracker visiteurs modizy
Outil Mixpanel

On fait énormément d’Analytics à travers comme Google Analytics, et Mix Panel. On calcule le nombre de pages vues, le taux de rebond, le temps que les gens passent sur le site, le parcours utilisateur, on regarde où sont les nœuds de blocage. Beaucoup beaucoup, beaucoup d’analytics parce qu’une start-up, au début, c’est tout pour les metrics, il n’y a que ça qui compte ! C’est très important de tracker tout ce qu’il y a sur son compte. C’est comme ça qu’on mesure aussi… ses bénéfices ! 😉

3/ Que vous apporte Pinterest ?

Pinterest, c’est le site qui a vraiment démocratisé la curation de produits (1 million de visiteurs uniques en France, et 50 millions de visiteurs uniques dans le monde pour 2012). C’est le site qui a mis en avant la tendance du Picture Marketing, le fait de mettre des images de produits, du contenu en avant et c’est ce que les utilisateurs cherchent aujourd’hui. Pinterest est un moyen supplémentaire pour viraliser notre site. Comme c’est un medium très intéressant et engageant, nous allons mettre en place à la rentrée une stratégie sur Pinterest bien plus aboutie.

4/ On sait qu’il faut être audacieux, tenace et avoir la foi en son projet mais en temps de crise, est-ce plus difficile ? qu’est-ce qui a changé ?

C’est beaucoup plus difficile de lever des fonds, les investisseurs sont plus frileux. Ils demandent beaucoup plus de sécurité par rapport au retour sur investissement. C’est plus compliqué de négocier du moins en France.

oséo
Osez oséo !

Les entreprises en France sont très taxées, notamment avec les charges patronales dès l’embauche d’un employé, c’est d’autant plus difficile quand on est une start-up. En France, les démarches administratives sont catastrophiques aussi. Pour les dossiers OSEO ou Jeunes entreprises innovantes, il faut constituer des dossiers, compliqués et chronophages.

Aujourd’hui le climat n’est pas favorable à la création d’entreprise. C’est compliqué d’avoir des aides, c’est compliqué de lever des fonds, et c’est très concurrentiel. Dans les pays voisins, les offres peuvent être développées bien plus rapidement qu’en France.

5/ Pourquoi s’être lancé dans une telle aventure ? qu’en retires-tu ?

La création d’entreprise c’est quelque chose que j’avais envie de faire depuis toujours. Et je pense qu’au sein de l’équipe on a tous cette envie de créer quelque chose, d’offrir quelque chose d’unique, apporter de la valeur ajoutée à l’internaute.

L'expérience Start-up...
L’expérience Start-up…

La création d’entreprise c’est aussi quelque chose qui nous a aidés à nous construire. J’ai l’impression qu’on a pris 10 ans d’expérience en 1 an ! Parce qu’on fait forcément de tout dans une start-up, tout le monde met la main à la pâte, on est tous multifonctions, multi-tâches. Nous ne pouvons nous reposer que sur nous-mêmes. C’est très responsabilisant et c’est une expérience unique.

On rencontre tellement de gens, on voit tellement de choses, que l’on se crée aussitôt un réseau énorme pour le futur. Que l’on réussisse ou pas, l’expérience emmagasinée est tellement importante, que dans tous les cas on en sort grandi à 2000% !

6/ De quoi rêvez-vous aujourd’hui ? Des fonds, des collaborateurs, des bureaux à NY ?! Quels sont vos projets pour Modizy ?!

Nous allons bientôt recruter un développeur mobile pour sortir une application mobile pour le second semestre 2013. Ce sera une belle nouveauté pour Modizy. L’objectif à court terme est d’agrandir l’équipe rapidement pour être en mesure de démarcher toujours plus de marques, acquérir du trafic, développer des technologies toujours plus innovantes.

L’objectif premier est de faire de Modizy la référence de mode dans le social shopping à l’international. Cela passera forcément par une levée de fonds plus importante.

Nous venons de boucler notre seconde levée de fonds (voir 1ere partie !) et nous en prévoyons une 3ème pour la mi-année/fin d’année 2014 pour partir à l’international avec des moyens. L’international exige de disposer de moyens financiers et de ressources humaines également.

2 grands métropoles mondiales
Paris ou New-York ?!

New York ? Oui c’est vrai c’est aussi une belle ville, mais Paris reste la capitale de la mode 😉 !  Nous ne sommes pas si mal ici à Paris, d’autant plus, que  Paris selon une étude de Frenchweb est la ville la plus prospère pour les start-ups en Europe.  Il y a pas mal de mouvements en France, on s’est construit aussi beaucoup de réseaux donc il faut en profiter au maximum. Nous espèrons pourquoi pas un jour taper dans l’œil d’un gros investisseur ou d’une pointure du web qui nous accompagnera dans notre développement pour aller toujours plus haut.

Merci Benoit de nous avoir permis de connaître « les coulisses » de Modizy et de nous avoir fait partagé ton enthousiasme pour cette aventure ! Retrouvez vite Modizy.com, votre assistant Shopping personnalisé !

Posted on: 21 juin, 2013, by : Stéphanie Fernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *