Tous les séniors ne ressemblent pas !

Le chat de Geluck donne son avis
Le chat de Geluck donne son avis
être vieux par Geluck

Ce matin la conférence de l’Adetem du club Marketing & CommunicationS  avait pour sujet « Le Marché des seniors : changing silver into gold ! » et pour intervenant Hervé Sauzay, Directeur de l’Institut Français des Séniors. Hervé Sauzay a travaillé plusieurs années pour Bayard Presse et a notamment lancé le 1er magazine à destination des Seniors « Notre Temps » en …1968 ! Il organise également le Salon des Séniors  (la 16 ème édition !) qui se tiendra du 3 au 6 avril 2014 au Parc des Expositions. Comme il le dit : » Travailler sur le segment des Séniors, il est tombé dedans quand il était petit ! »

Voici un aperçu synthétique de ce que l’on peut retenir sur ce sujet….

Des chiffres éloquents :

En 2008, les +50 ans représentent 33% de la population, ils représenteront plus de la moitié de la population en 2058 !

L’espérance de vie augmente de 4 mois chaque année !  en 2025 le nombre des décès sera supérieur à celui des naissances.

A quel âge est-on sénior ?!

Tout dépend à qui l’on pose la question ! Le marketing (avec ses analyses quali) proposera 50 ans, les institutions (réfléchissant avec le calcul de la retraite) penseront à 60-65 ans, la médecine (qui soigne les soucis de santé plus graves qu’avant) dirait +70 ans.

Un âge réel qui s’efface au profit de l’âge ressenti….

Autre phénomène intéressant, l’âge réel n’est pas l’âge ressenti par les individus dans toute leur vie. A 15/16 ans le garçon ou la fille veut jouer les grands/es et pense avoir davantage (que son âge). A 25-30 ans l’arrivée dans la vie professionnelle et dans la vie de couple l’individu se sent déjà ne pas faire son âge mais moins.

A 50 ans le décalage est toujours là et ce n’est seulement quand les problèmes de santé majeurs nous rattrape, que nous nous « réapproprions » notre âge réel soit vers les 80-85 ans.

C’est important de connaître ces subtilités lorsque l’on communique sur un segment qui est déjà sensible.

Tous les séniors ne se ressemblent pas ! …

Les 3 segments des Séniors ont été créés à partir de 4 critères : l’âge, les étapes de la vie, les valeurs et habitudes de la vie à 20 ans.

Voici les 3 tranches :

  • Les 50-64 ans : la génération des babyboomers représente à elle seule 12 millions de personnes
  • Les 65-75 ans : les « jeunes » retraités, représente  5 millions
  • Les +75 ans : les plus âgés 5 millions

1er segment les 50-64 ans :

Les valeurs portées pour les 50-64 ans sont :

  • la liberté qu’ils ont connu lorsqu’ils avaient 20 ans soit Mai 68 !
  • la place faite aux femmes (dans le monde du travail+la contraception
  • le respect qui doit être obtenu par les compétences et non plus l’âge

L’angoisse aujourd’hui des 50-64 ans (pour ceux qui ne sont pas encore en pré-retraite) est : « comment je dure dans mon travail ? (sans recommencer une autre expérience professionnelle) ». C’est une génération qui doit négocier son nouveau mode de couple (les enfants sont partis ils se retrouvent face à face) qui parfois ne convient plus (explosion des divorces des 50-65ans (18% de cette population)). Ils sont également centrés sur leur alimentation (diététique, alicaments, formats/portions, apports nutritionnels,…)

C’est une génération qu’il faut rassurer. Cette génération se sent responsable de l’état économique médiocre et la situation écologique dégradée, qu’elle laisse à ses enfants . Cette tranche d’âge est très sensibles au développement durable.

Cette génération utilise déjà les nouvelles technologies et continuera à les utiliser encore dans 10 ou 15 ans ! Le cadeau de retraite, il y a 10 ans, était l’encyclopédie ou une télé, aujourd’hui c’est un IPAD ! Par contre, cette génération a en charge ses parents et a besoin d’être assisté, accompagné dans ce « travail ».

couple de séniors en vacances au soleil
Un couple de 65 ans à l’étranger

2nd segment : les 65-75 ans :

Qui sont les 65-75 ans ? A 65 ans, les retraités sont dans un état de bien-être. Parfois leurs parents sont décédés, leurs enfants sont installés, et leurs vies professionnelles définitivement derrière eux. Ils forment des projets (de voyage, hobby,…)

Les deux valeurs centrales sont la famille et le goût pour le travail bien fait. Avec les marqueurs sociaux de grand-parents et de retraite déjà installés, ils acceptent d’être nommés Seniors. Ils ne veulent pas être dans un ghetto générationnel et cherchent le contact avec la société ! Ils font très actifs dans les associations. C’est une génération généreuse également. 65 % des donateur sont des seniors, car « donner c’est exister » pour eux.

3eme segment : les +75 ans  Ce sont les premiers accidents de santé qui vont handicaper la vie et vont induire des comportements de précaution (plus de voyages lointains).

Leur mot clé est : Endurer. Ils ont connu la guerre, les rationnements. Leur valeur centrale est l’autorité. Si certains se replient sur soi, d’autres ont un besoin de transmettre leur sagesse. Ils assument leurs choix et se moquent du « qu’en dira-t-on ».Ils ont 2 grandes peurs : la solitude (1 femme sur 2 de plus de 70 ans est seule) et l’incapacité de vivre seul.

Et pourtant seuls 10% des 80 ans sont vraiment dépendants, les 90% ne le sont pas mais l’anticipent car très angoissés.  Ils cherchent des services à la personne, des sphères médico-sociales, un habitat adapté.

Attention, comme toujours voici des grands traits. Il faut toujours se tenir au courant de la situation économique et sociale pour ces générations. Si la première tranche a les revenus les plus confortables (retraite pleine, 2 personnes actives qui ont côtisées,…), ceux-ci doivent dépenser pour les maisons de retraite de leurs parents, prêter à leurs enfants. La baisse des retraites n’ira qu’en s’accentuant et l’explosion des séparations appauvrit les foyers.

Une chose est sûre : cette mutation au sein de la société aura de grandes conséquences démographiques, économiques, sociales et proposera de nouveaux types de consommation et de consommateurs à qui il faudra tendre l’oreille !

Ecrit par Stephanie Fernier

 

Posted on: 18 novembre, 2013, by : Stéphanie Fernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *